Icones et Prières

La Nativité

La nativité
La nativité

L’icône représente les circonstances de la naissance de Jésus à Bethléem, s’inspirant de la narration de Luc et, dans la partie inférieure de l’icône, de deux récits apocryphes tirés du proto-évangile de Jacques: la tentation de Saint Joseph et le bain de l’enfant Jésus.
Noël est le point culminant du mouvement d’amour qui, du Père rejoint l’homme, à travers le Verbe, par l’action de l’Esprit Saint. Ce mouvement est figuré par le rayon de lumière qui trace l’axe vertical de la composition : » L’esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te prendra sous son ombre » (Luc 1/35)
L’intensité dramatique de la Rédemption du Christ est symbolisée par le petit sarcophage dans lequel est déposé l’enfant Dieu, enroulé de bandes mortuaires. Le Christ vient au monde pour mourir, pour descendre dans la profondeur du péché et de la mort, symbolisés par la grotte obscure dans laquelle l’Enfant est placé. La Mère de Dieu est désormais associée à la mission de son Fils. Dépouillée de toute émotion naturelle, elle ne se tourne pas vers l’Enfant mais elle reste plongée dans la contemplation des prodiges accomplis par Dieu. Couchée dans un drap en forme de mandorle rouge, elle se repose avec confiance sur Dieu.
La mandorle de la Vierge écrase deux bêtes hurlantes (tentations) auprès d’un pommier, rappel de la chute de la première Eve au jardin d’Eden. La Vierge est la nouvelle Eve qui écrasera le mal de son talon (apocalypse). Ces bêtes et le pommier se retrouvent dans la scène du bas ou le malin tente Saint Joseph par le doute.
A gauche du Christ et de sa Mère, les mages, courbés en signe d’adoration, apportent leurs présents.
A droite, un berger, réveillé par l’annonce des anges, se lève et appelle ses amis.

Next Post

Previous Post

© 2020 Icones et Prières

Michel BUYSE